Vertiges : symptômes et causes

Les vertiges sont un mal difficile à décrire lorsqu’on en souffre. Heureusement, bien souvent, ils sont passagers et les causes généralement bénignes. Que faire lorsque les symptômes ne passent pas ? Et comment réagir lorsqu’ils sont associés à d’autres troubles (nausées, vomissements, acouphènes, transpiration excessive) ? 

Tout d’abord, il est important d’expliquer ce qu’est un vertige. Lorsqu’on souffre d’un vertige, la perception de son environnement est perturbée. En d’autres termes : on ne sait plus où on se place par rapport aux alentours.

Pour déterminer où le corps se place dans son environnement, l’organisme dispose de plusieurs « outils » qui lui fournissent des indications : l’oreille interne – organe de l’équilibre, les yeux, mais aussi les muscles et les tendons du cou et des jambes. C’est à l’un de ces organes qu’il faut, bien souvent, attribuer la cause des vertiges.

Si le mot « vertige » est communément utilisé, il est important de distinguer les deux principales formes d’un vertige. Ce qui les distingue : la sensation (ou non) de tournis.

1. LES VERTIGES

Lorsque le vertige survient, il se caractérise principalement par une sensation de « tournis » : l’espace autour de soi se met à tourner, ou au contraire, on a l’impression de tourner à travers l’espace qui nous entoure. Il est fréquent que les vertiges soient associés à des nausées, voire des vomissements.

Causes : le plus souvent, il s’agit d’un choc soudain causé à l’organe de l’équilibre. C’est pourquoi les traumatismes crâniens sont souvent suivis de vertiges. Parmi les autres causes possibles, on peut citer une inflammation de l’oreille moyenne ou de l’oreille interne ; mais également des troubles musculaires ou du système nerveux, notamment suite à un traumatisme du rachis cervical (« coup du lapin »).

2. LES ÉTOURDISSEMENTS

En cas d’étourdissement, le patient souffre d’une sensation étrange d’instabilité et de déséquilibre. Parfois, l’étourdissement peut survenir accompagné d’une respiration haletante, d’une hyperventilation, et d’une sudation excessive.

Causes : les raisons d’un étourdissement peuvent être multiples et variées. Parfois, il suffit d’une période de stress, ou particulièrement riche en émotions. Une intoxication ou une consommation excessive d’alcool peuvent également être mises en causes, tout comme un souci de tension artérielle. Enfin, il peut aussi s’agir de troubles de la circulation sanguine ou du métabolisme.

DOIS-JE CONSULTER ?

La plupart du temps, l’organisme se remet spontanément et assez rapidement. Les causes sont alors bénignes et ne doivent pas inquiéter si les troubles restent exceptionnels.

Si les vertiges sont récurrents, ou que les crises durent longtemps, la cause peut s’avérer plus grave. Consultez votre médecin traitant, surtout si les vertiges sont associés à d’autres symptômes tels que des acouphènes, une diminution de l’audition, des douleurs ou des troubles visuels.

QUE PUIS-JE FAIRE POUR LES PRÉVENIR ?

Si vous souffrez de vertiges, repensez, si nécessaire, votre mode de vie. Adoptez les réflexes suivants :

  • Limitez, ou mieux : supprimez la consommation d’alcool et la cigarette.
  • Évitez les endroits (très) bruyants.
  • Prenez l’habitude de vous détendre, et reposez-vous lorsque vous en ressentez le besoin.
  • Surveillez votre taux de glycémie : mangez sainement et à intervalles réguliers.

Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€