Que faire contre les brûlures d’estomac?

Le reflux gastrique nous affecte tous de temps à autre. La plupart du temps, cela reste occasionnel mais un Belge sur cinq en souffre au moins une fois par semaine. Sachez que ce n’est pas une fatalité – il suffit de modifier un peu ses habitudes. Nous vous en disons plus ci-dessous. 

© Shutterstock

L’acidité gastrique se caractérise par une sensation de brûlure au niveau du sternum, parfois également au niveau de la gorge, et un goût acide dans la bouche. Des éructations et une voix enrouée peuvent également survenir, ainsi que des difficultés pour avaler.

QUELLES SONT LES CAUSES ?

Pour digérer ce que vous mangez et buvez, votre estomac produit des sucs gastriques, composés entre autres d’acide gastrique. En temps normal, un mécanisme en deux temps du sphincter œsophagien empêche les aliments de remonter : le sphincter se relâche pour laisser passer les aliments puis se referme.

Or, lorsque le sphincter ne se referme pas, les sucs gastriques peuvent remonter jusqu’à l’œsophage, causant des brûlures d’estomac.

L’une des principales causes de ce mal est la compression trop élevée au niveau de l’estomac, compression qui peut être causée par un surpoids, une grossesse mais également des vêtements trop serrés, une toux importante et un effort de pression trop violent.

QUE FAIRE ?

Bonne nouvelle : vous pouvez fortement atténuer voire faire disparaitre les symptômes en changeant quelques habitudes :

- Privilégiez des repas plus légers et fractionnés, plutôt que deux-trois repas copieux par jour.

- Oubliez les repas trop gras et trop épicés, et préférez les légumes et les fruits.

- Évitez de manger dans les trois heures précédant le coucher. De plus, ne vous couchez pas directement après avoir mangé car la gravité aggravera la situation.

- Limitez votre consommation d’alcool, de sodas et de lait entier. La consommation excessive de café est également à bannir. Préférez l’eau.

- Le tabagisme est à proscrire.

- Ne vous retenez pas d’aller aux toilettes et évitez de pousser.

Sur le moment même, vous pouvez atténuer les symptômes en buvant du lait écrémé ou un thé à la menthe. Le chewing-gum peut également aider puisqu’il stimule la production de salive.

Les petits trucs suivants peuvent également vous soulager :

- Votre tête doit toujours être surélevée par rapport à votre estomac. La nuit, calez un coussin supplémentaire sous votre tête.

- Ne portez pas de vêtements serrés au niveau de l’estomac.

- Évitez de vous pencher. Si nécessaire, il vaut mieux fléchir les genoux.

Si ces conseils ne remédient pas au problème, il existe des médicaments adaptés.

- En cas d’acidité occasionnelle, vous pouvez prendre des anti acides, en vente libre. Ils sont à prendre une heure avant le repas et avant de vous coucher. Demandez toutefois conseil à votre pharmacien car ces médicaments peuvent influencer l’action d’autres traitements. Il est généralement conseillé de prendre les autres médicaments au moins deux heures avant l’anti acide.

- En cas d’acidité récurrente, vous pouvez discuter, avec votre médecin, d’un traitement à base d’anti-secrétoires. Le traitement ne devra cependant pas dépasser deux mois.

QUAND DOIS-JE CONSULTER ?

Si l’acidité gastrique est épisodique, il n’est pas nécessaire de s’affoler.

Par contre, si vos troubles perdurent au-delà de deux semaines, si vous rencontrez des problèmes de déglutition ou si vous perdez du poids sans raison, il est temps de consulter.

De plus, si vous ne remarquez aucune amélioration suite à la prise d’anti acides pendant une semaine, il est préférable de consulter votre médecin traitant. Il pourra alors vous prescrire un traitement anti-secrétoire ou vous rediriger vers un spécialiste.

C’EST DANGEREUX ?

Pas de panique : si le reflux ne survient qu’occasionnellement, il reste dans l’immense majorité des cas sans conséquence.

Attention cependant si les symptômes perdurent durant des années. En effet, l’acidité gastrique peut causer bien des dommages : l’irritation de la muqueuse de l’œsophage augmente le risque d’infection, voire de cancer œsophagien. De plus, l’œsophage peut rétrécir suite à la formation de tissu cicatriciel, ce qui rend plus difficile l’absorption d’aliments.

Pour résumer : en cas de reflux chronique, soignez-vous au plus vite.

Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.