Cholestérol et infarctus : les femmes aussi !

Les hommes ne sont pas les seuls touchés par un taux élevé de cholestérol : les femmes n’y échappent pas. Des études prouvent qu’avoir du cholestérol est le principal facteur de risque d’infarctus. Lisez l’article pour en savoir plus. 

Shutterstock

Qu’est-ce qu’un infarctus ?

Souvent, l’infarctus ou arrêt cardiaque est la conséquence d’une artère coronaire bouchée. À l’endroit de la calcification, l’artère se ferme, et un caillot sanguin se forme. Si ce caillot bloque la circulation de sang et d’oxygène vers le tissu myocardique, l’infarctus survient.

Les symptômes peuvent différer, mais l'un des symptômes les plus courants est une sensation de douleur ou d’oppression dans la poitrine pendant vingt minutes ou plus. La douleur se ressent surtout au milieu de la poitrine, mais peut aussi s'étendre au bras gauche, au cou, au menton, aux dents ou entre les omoplates. Des nausées, des sueurs froides, un essoufflement ou des vertiges peuvent accompagner la douleur.

Les écarts entre hommes et femmes

Aucune différence physique n’est observée, si ce n’est une différence d’âge moyen d’environ 10 ans. Le risque d’infarctus survient plus tôt chez les hommes, à 56 ans en moyenne (entre 48 et 65 ans). Chez les femmes, l’âge moyen est de 65 ans (entre 56 et 72 ans).

Quels sont les facteurs de risque ?

Nous vous citons les 9 facteurs de risques principaux et évitables. Sachez que les facteurs suivants sont en cause dans près de 90% des infarctus chez l’homme, et même 94% des infarctus féminins !

1. une pression artérielle élevée

2. le tabagisme

3. le diabète

4. la graisse abdominale

5. le stress

6. la consommation (excessive) d’alcool

7. une alimentation pauvre en fruits et légumes

8. la sédentarité

9. un cholestérol élevé

Vous l’aurez compris : un taux de cholestérol trop élevé est un point noir pour les hommes et les femmes. Plus votre taux de cholestérol est élevé, plus vous risquez une crise cardiaque. Il est donc nécessaire de surveiller de près votre taux de cholestérol. Consultez votre médecin pour faire le point. Parmi les facteurs cités ci-dessus, combien vous concernent ? Ce chiffre vous aidera à déterminer la fréquence de vos consultations : si vous êtes concerné(e) par deux catégories ou plus, vous devriez consulter votre médecin au moins une fois par an. SI vous avez déjà été victime d’une crise cardiaque, il va sans dire que vous devriez consulter régulièrement.

Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.