Le burn-out : le reconnaître et le soigner

On en entend parler dans les journaux, à la télé, par nos amis et famille : le burn-out semblerait presque être un mot à la mode, une vraie hype. Qu’est-ce qu’un burn-out, au juste? Comment le reconnaître, et pourquoi est-ce si important de consulter? 

© Shutterstock

QU’EST-CE QU’UN BURN-OUT ?

Contrairement à ce qu’on pense souvent, le burn-out n’est pas une maladie. C’est un syndrome, qui peut rappeler une dépression, mais pas tout à fait. Dans le cas d’un burn-out, la cause du problème se trouve du côté professionnel, par exemple, une surcharge de travail sur une période trop longue. Une personne souffrant de burn-out présente des symptômes psychiques et sociaux, et ressent un manque de confiance en soi au travail. Un burn-out est essentiellement un déficit important d’énergie : vous n’êtes plus en mesure d’entreprendre quoi que ce soit, surtout sur le plan professionnel. Dans le cas d’une dépression, les pensées négatives s’étendent à tout : le patient n’arrive plus à positiver, et ne s’intéresse plus à rien, alors que quelqu’un souffrant de burn-out peut encore prendre du plaisir à des activités hors contexte professionnel.

COMMENT RECONNAÎTRE UN BURN-OUT ?

Un burn-out donne lieu à des syndrômes tant physiques que psychiques et comportementaux. Voici les principaux signes qui doivent alerter :

Physiques :

  • Difficultés à s’endormir, épuisement dès le réveil;
  • Fatigue constante, manque d’énergie;
  • Vertiges, palpitations, céphalées, douleurs abdominales, troubles de l’appareil digestif.

Psychiques :

  • Absence de motivation au travail;
  • Sentiment de frustration;
  • Manque ou absence de confiance en soi;
  • Apathie;
  • Angoisse;
  • Troubles de la concentration.

Comportementaux :

  • Sentiment d’indifférence, de cynisme;
  • Tendance à l’isolement;
  • Réactions agressives;
  • Efficacité diminuée au travail, fautes professionnelles récurrentes;
  • Consommation accrue de tabac, d’alcool et de drogue.

OSEZ DEMANDER DE L’AIDE

Souffrir de stress professionnel, ou présenter des symptômes d’un début de burn-out, cela est encore bien souvent tabou. Le patient peut ressentir de la honte : pourquoi cet épuisement ? Pourquoi ne suis-je plus efficace ? Pourquoi est-ce que je ne vois plus aucun intérêt à mon travail ? Souvent, les symptômes sont ignorés, dans l’espoir qu’ils disparaissent tout seuls. Mauvaise idée : le stress agit comme un effet boule de neige. À ignorer des signes avant-coureurs, on risque de tomber dans un spirale infernale, allant de mal en pis. Il est donc très important d’en parler à son médecin traitant si vous vous reconnaissez dans certains symptômes ci-dessus. Le médecin vous posera des questions sur vos conditions de travail, vos maux physiques, et votre sentiment général. Il pourra vous proposer un traitement ou vous renvoyer vers un spécialiste. Il est important d’en informer également votre lieu de travail, leur permettant de prendre les mesures nécessaires pour vous soulager, par exemple, repenser la répartition des tâches.

Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.