Ceci est un médicament, pas d’utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.
médicament

Nurofen Comprimés pelliculés 48x200mg

48 comprimés

Un médicament contre la douleur et l'inflammation

€ 8,24
Livré mardi

Description

Nurofen 200 comprimés enrobés contient 200 mg d’ibuprofène. L’ibuprofène appartient à la classe de médicaments appelés Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ces médicaments sont des analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires.

Ingrédients

La substance active de ce médicament est :

  • ibuprofène (200 mg par comprimé)

Les autres composants sont :

  • croscarmellose sodique
  • laurylsulfate de sodium
  • citrate de sodium
  • acide stéarique
  • silice colloïdale anhydre
  • carmellose sodique
  • talc
  • gomme arabique
  • saccharose
  • dioxyde de titane (E171)
  • macrogol 6000
  • encre pour impression

Utilisation

Adultes et adolescents à partir de 12 ans

  • 1 à 2 comprimés toutes les 4 à 6 heures
  • maximum 2 comprimés par prise et 6 comprimés par jour

Indications

Utilisez Nurofen contre la douleur légère à modérée et contre la fièvre.

Contre-indications

Ne pas utiliser Nurofen :

  • si vous êtes allergique à l’ibuprofène ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament
  • si vous avez déjà souffert d’essoufflement, d’asthme, de nez qui coule, de gonflement du visage et/ou des mains ou d’urticaire après avoir utilisé de l’ibuprofène, de l’acide acétylsalicylique ou d’autres antidouleurs similaires (AINS)
  • si vous avez une insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique sévère
  • si vous présentez ou avez présenté au moins deux épisodes d’ulcère ou d’hémorragie de l’estomac
  • si vous avez des antécédents d’hémorragie ou de perforation gastro-intestinale, associés à un traitement antérieur par des AINS
  • si vous présentez une hémorragie vasculaire cérébrale ou une autre hémorragie active
  • si vous présentez des troubles inexpliqués au niveau de la formation du sang
  • si vous êtes victime de déshydratation sévère (secondaire à des vomissements, une diarrhée ou une prise insuffisante de liquide)
  • pendant les trois derniers mois de la grossesse